♥Une romance et une plume à découvrir♥

dimanche 25 février 2018

Chronique : Meg Corbyn, tome 2 : Volée noire


Autrice : Anne Bishop

Editions : Milady

Nombre de pages : 480 pages

Date de sortie : octobre 2015

Prix : 8,20 euros (poche)

Résumé :

  "Grâce à son don de clairvoyance, Meg Corbyn a gagné sa place auprès des dangereux terra indigene de Lakeside. Lorsque l'apparition d'une nouvelle drogue violente et addictive remet en cause le pacte fragile entre Autres et humains, la petite ville est de nouveau plongée dans la tourmente. Les aptitudes de Meg devraient permettre à Simon Wolfgard, dirigeant métamorphe de l'enclos, d éviter un bain de sang. Encore faut-il déchiffrer ses visions à temps. D'autant que l'homme qui veut récupérer la prophétesse se rapproche, mettant en péril les vies de tous ceux qui la considèrent à présent comme l'une des leurs."



Mon avis :

Je continue mon avancée dans cette saga en compagnie de l'adorable Anaïs, du blog La route des lecteurs ! Et si le premier tome nous avait énormément plu, il faut se rendre à l'évidence, ce deuxième m'a un brin déçue surtout au niveau de la traduction je pense... Mais j'ai tout de même passé un excellent moment car l'univers est génial !


J'aborde de suite l'élément qui m'a gênée du début jusqu'au milieu *environ* de l'histoire : la traduction. Je crois que le soucis vient de là car je devais relire certaines phrases pour bien en comprendre le sens : des tournures étaient lourdes et ne rendaient pas ma lecture fluide. Puis même si j'étais captivée par l'histoire, j'ai été déçue par cet aspect car je butais au niveau de la syntaxe.


Sinon, j'ai été contente de me replonger dans ce monde diffusant une ambiance bien particulière sûrement à cause de la menace sous-jacente que représente les Autres pour les humains... L'histoire est bien maniée et complète avec plein de petites intrigues qui s'entrecroisent pour former quelque chose d'énorme ! De plus, il y a un côté politique de plus en plus mis en avant et j'adore !!


Au niveau des personnages, quelle joie fut de retrouver Meg, Simon et les autres, aussi bien humains que les Autres pour ne pas qu'il y ait de confusions ! Meg s'affirme, est toujours aussi chouette, se plait dans son environnement et ses nouvelles amitiés m'ont fait plaisir à découvrir ! Puis j'ai beaucoup rigolé et aimé le rôle protecteur des Autres à son égard ! D'ailleurs, Simon se révèle très attachant et les moments partagés entre Meg et lui m'ont rendue toute heureuse, juste dommage qu'il n'y en ait pas eus davantage !! La romance est extra légère et se développe finement, tout en douceur... Simon ne comprend pas tout ce qu'il éprouve, c'était trop mignon de voir l'évolution de cette relation !!!

La multiplicité des points de vue est intéressante et permet de s'attacher à d'autres personnages, comme le policier qui entretient une relation étroite avec l'Enclos, ou bien d'en détester d'autres encore plus ! Par contre, j'ai l'impression d'avoir moins suivi Meg ce qui m'a dépitée... C'est un personnage que j'affectionne tout particulièrement mais il me semble qu'on s'en éloigne dans la suite... *Tristesse*


Une lecture addictive avec des personnages fascinants *qui sont les Autres, évidement !*, que j'aime autant qu'ils me donnent parfois la trouille avec leur côté animal "je te tue si tu m'embêtes"... Mais la réaction qui s'ensuit de certains humains est assez drôle !


Concernant la fin, je suis un brin déçue car tout se passe vite sans que j'ai été surprise, finalement. Comme si je m'y attendais... C'était facile, mais en même temps je ne vois pas d'autres fin, alors je suis mitigée on va dire. Par contre, les TOUTES dernières phrases sont délicieuses à lire, j'avais la banane au visage et le coeur tout ramollis...


Pour conclure, je reste fan de cette saga en dépit d'une difficulté d'entrer dans l'histoire de ce deuxième tome à cause de l'écriture... J'ai tout de même hâte de retrouver les Autres en compagnie d'Anaïs, d'ailleurs je me disais que je pourrais lire le troisième tome en anglais comme ça je verrai si c'est bien la traduction qui m'a posée problème ! 



Une excellente lecture pour des personnages attachants et une intrigue au top !



↝ Pour lire la chronique d'Anaïs, c'est ici




mercredi 21 février 2018

Chronique : Les insoumis du blizzard


Autrice : Fanny Abadie

Editions : Sarbacane, collection Exprim'

Nombre de pages : 205 pages

Date de sortie : 7 février 2018

Prix : 16 euros

Résumé :

  "2330, une ville à l'abandon.

Ils sont cinq adolescents, membres d'une même communauté.

Ils s'appellent Josh, Nejda, Liv, Afick et Babak.

Ils n'ont jamais connu que le blizzard et la neige.

Depuis leur naissance, ils ont appris à survivre ; mais ils n'ont pas encore commencé à vivre..."



Mon avis :

Une autre chronique sur un roman Sarbacane ?! Mais que voulez-vous, quand on aime, on ne compte pas, aha !
J'ai ouvert ce roman un soir sur un coup de tête pour le refermer quelques heures plus tard, déconcertée... Je ne m'attendais pas à ce récit et aux thèmes abordés, le résumé s'étant envolé de ma mémoire, mais finalement, j'ai aimé !
- Un grand merci aux éditions Sarbacane pour cette lecture !! -



L'histoire se situe dans un futur lointain où la Terre subit régulièrement des séismes et ne rencontre que rarement le soleil... Les humains, enfin ceux qui restent car ils ne sont plus très nombreux !, essaient de survivre dans ce monde apocalyptique où la vie peut disparaitre aussi vite que la venue d'une bourrasque. L'ambiance glaciale est très bien retranscrite et ne nous lâche pas durant toute notre lecture ! Les frissons nous parcourent face à cette dure réalité...



Le début est un peu lent puisque l'autrice prend le temps de tout mette en place en amenant le lecteur dans le quotidien assez fade et monotone des personnages. Les tempêtes et la température glaciale semblent avoir engourdi les émotions et sensations des personnages : ils survivent plus qu'ils ne vivent.


La communauté présente onze personnes dont cinq adolescents et une enfant de dix ans que le lecteur va avoir le plaisir de découvrir grâce à l'alternance des points de vue. J'ai eu du mal à cerner les personnages même si différents caractères se détachent assez bien, les adolescents me paraissaient un peu mous, sans véritables envies, installés dans une routine en ne pensant qu'aux tâches qui leurs étaient attribuées... 



Au milieu du roman, je me demandais où l'autrice voulait en venir... Puis l'intrigue prend un tournant plutôt vertigineux dans le dernier tiers du roman à travers d'importants thèmes soulevés comme la liberté, la manipulation, l'avenir et les choix. Certains passages m'ont fait froid dans le dos par l'accomplissement d'actes percutants... 


Un roman captivant qui se lit très vite ! Je l'ai dévoré en quelques heures mais j'aurais aimé avoir plus d'actions, rester plus longtemps dans cet univers et qu'il soit davantage creusé tout comme les personnages ! Je commençais véritablement à m'attacher à eux vers la fin, alors je ne dirais pas non à une suite !!



Pour conclure, j'ai été surprise par cette histoire car je ne m'attendais pas aux évènements conçus ! Les adolescents ont manqué de réactivité et d'attention pour que j'arrive à bien les apprécier, même s'ils ne pouvaient se douter des intentions des adultes au vu de leurs connaissances...



Une bonne lecture glaciale pour une plume agréable !




lundi 19 février 2018

Chronique : Les quatre gars


Autrice : Claire Renaud

Editions : Sarbacane, collection Exprim'

Nombre de pages : 229 pages

Date de sortie : 3 janvier 2018

Prix : 15,50 euros

Résumé :

  "On est quatre. 
Tout le monde nous surnomme "la famille dégâts" vu qu'on est que des gars... 

Il y a mon papi, mon père, mon frère Yves et moi, 9 ans, Louis. 
On vit à Noirmoutier - on récolte du sel. La mer nous nourrit, nous apaise, nous éblouit. 

Chez nous, ça ne parle pas, ça rit peu. Il faut dire que les femmes sont parties ; depuis, papa vit comme un ours, papi parle au fantôme de mamie et Yves est accro à la drague et à la muscu.

Et moi ? Ben, moi, j'aimerais croire que cette vie, on peut faire mieux que "presque" la vivre."



Mon avis :

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Sarbacane pour l'envoi de ce livre ! J'ai encore passé un merveilleux moment de lecture grâce à une de leur publication, et franchement je ne vous conseillerai jamais assez la collection Exprim' pour tous les sujets abordés à travers des histoires émouvantes... 


L'histoire est celle d'une famille uniquement composée de garçons : deux frères, un père et un grand-père. Suite au départ inexplicable de la maman, le père s'est enfoui dans un silence quasi total en étant la plupart du temps grincheux et guère aimable envers sa famille. Il s'est construit une routine et une carapace pour ne pas sombrer, mais a plongé le reste de la maison dans une atmosphère tendue, surtout lors des repas... Heureusement, son fils Louis de 9 ans a gardé sa joie de vivre et une certaine innocence qui fait chaud au coeur, malgré les moments de tristesse qui l'envahissent, ce qui est normal vu l'absence de sa mère... 
Puis, il y a son grand-frère qui m'a vachement étonnée dans son évolution au cours de l'histoire et le papy cuisto adorable qui redonne le sourire avec ses conseils et ses discussions avec sa femme décédée...


On suit donc tout ce petit monde à travers les yeux de Louis, un personnage super attachant par ses désirs, souhaitant que son papa lui prête davantage d'attention par exemple, et ses réflexions que j'ai trouvées mûres pour son âge ! 
Ces quatre personnages masculins se révèlent passionnant à suivre et à découvrir : ils sont différents, se révèlent au fil des pages, j'ai adoré !


Un récit modelé autour de cette famille fissurée par le départ de la maman, qui essaie tant bien que mal d'avancer... Une reconstruction qui passe par des moments aussi tristes que joyeux mais qu'une certaine femme va rendre plus agréable.
Une lecture durant laquelle je me sentais bien, les mots sonnaient juste, vrai et décrivaient à merveille les sensations et descriptions ! La plume de l'autrice était magnifique et captivante à lire ! Un souffle de poésie venait se déposer sur le coeur, et c'est avec joie que je tournais les pages, que je relisais certains passages qui semblaient battre au rythme de la vie...


L'ambiance était particulière, oscillait entre légèreté et mélancolie... La peine se lisait mais disparaissait parfois au côté de Louis qui apporte une touche de fraicheur attendrissante. Son envie d'aller de l'avant et de partager son vécu d'enfant à la découverte du monde et de lui-même m'ont beaucoup touchée...


Un livre sur la vie, sur les relations entre les êtres, sur la famille et les amis... Pas facile de comprendre son entourage, de trouver une manière de ramener le bonheur perdu...


Le seul point négatif que j'ai relevé durant ma lecture est l'image que certaines femmes renvoient : entre un groupe de filles *identiques* qui bavent devant le frère de Louis en le suivant de partout et une fille captivée par les livres qui parait renfermée sur elle-même et pas très sociale, je vous avoue avoir été déçue par ces clichés qui m'ont dérangée. Dommage, car c'est ce qui m'a empêchée d'avoir un coup de coeur !


Pour conclure, Les quatre gars est un livre donnant le sourire, évoquant des moments aussi drôles que tragiques, dévoilant de tendres échanges et quelques références, au niveau littéraire par exemple, qui ne manqueront pas de faire plaisir au lecteur !



Une merveilleuse lecture pour une histoire joliment contée !


"Ca s'appelle la routine. Pour certains, c'est ce qui tue tout. Pour d'autres, c'est ce qui fait qu'ils sont encore debout."



mercredi 14 février 2018

Chronique : Les étoiles de Noss Head, tomes 2 + 3




Autrice : Sophie Jomain

Editions : France Loisirs

Nombre de pages : 470 pages (tome 2)
                                    576 pages (tome 3)

Date de sortie : 2014

Prix : 18,50 euros

Résumé du tome 2 :

  "Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. 
J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.
Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée.
Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne."



Mon avis :

Une chronique un peu particulière puisque j'ai décidé de vous parler de mon avis sur Rivalités, deuxième tome de la saga Les Etoiles de Noss Head que j'ai lu il y a deux ans je crois, car je m'en rappelle suffisamment pour en dire quelques mots ! Ensuite, ce sera au tour du troisième tome, lu durant janvier, de passer sous mon radar...



Rivalités est un deuxième tome que j'ai adoré : entre suspense, actions, personnages attachants et la relation entre Hannah et Leith qui se développe, je me souviens avoir passé un excellent moment ! C'était adorable de suivre ce jeune couple à l'université se découvrir au fil des pages ! De plus, on découvre une nouvelle catégorie de créature surnaturelle qui m'avait séduite.

Quant à la plume de l'autrice, celle-ci est fluide et sait captiver son lecteur ! A aucun moment je me souviens m'être ennuyée, surtout avec Hannah et ses réflexions, pas moyen de garder son sérieux...  

Puis survient la fin qui m'avait clouée le bec ! J'étais surprise par le retournement de situation, et donc impatiente de me plonger dans le tome suivant, que je n'avais pas encore en ma possession... J'ai dû attendre ; puis lorsque le troisième tome a rejoint ma pile à lire, je l'ai laissé se reposer jusqu'en janvier 2018 ! Je me suis dit que ce serait bien de terminer "une série" en ce début d'année, même s'il y a encore deux tomes après...


Pour résumer, ce deuxième tome a été une merveilleuse lecture ! Et j'avais envie de vous en parler brièvement car le tome 3 a été... une déception !...!...!...

 
Tout d'abord, j'ai été contente de retrouver Hannah et de découvrir sa... nouvelle façon d'être ! Darius est à ses côtés pour l'aider, ainsi on apprend à connaitre davantage ce personnage appréciable, même si je préfère largement Leith, en dépit de son comportement nul au début de l'histoire !


L'intrigue de ce tome se concentre autour d'Hannah, de sa nouvelle condition et de sa volonté à ne pas rester ainsi. *Désolée pour tous ces sous-entendus mais je n'ai pas envie de vous spoiler !!* C'est intéressant de voir comment elle s'adapte, mais j'ai trouvé long. Puis j'ai été un peu énervée par le retour de Leith, enfin j'étais contente de le revoir mais Hannah lui pardonne tellement facilement ! Je ne dis pas qu'elle doit lui faire la tête durant x temps, mais bon, il l'a abandonnée tout de même... 


Après, l'histoire se lit toujours aussi bien, je tournais les pages sans m'arrêter et c'était agréable ! C'est un des meilleurs points de ma lecture puisque j'ai tout de même pas mal levé les yeux au ciel suite à des comparaisons ou descriptions trop mielleuses ou invraisemblables... Je veux bien croire que les yeux sont magnifiques à regarder, sans rigoler j'adore observer les yeux des gens !, mais de là à voir des pépites d'or ou que sais-je, non, non et non ! *J'exagère un peu, mais c'est presque ça...*

Puis Hannah est chou à suivre, mais elle ne réfléchit pas ! Elle pourrait être une battante intelligente, et elle l'a parfois été, mais à des moments, elle ne suit que ses petits désirs, se met dans une situation plus que délicate et heureusement que tel personnage, souvent un garçon hein, vient à son secours... Merci bien ! Je crois être légèrement énervée car j'ai adoré les tomes précédents et je suis déçue d'avoir trouvé ces points négatifs.


Je m'attendais donc à une histoire plus mature avec des personnages plus posés et réfléchis. Surtout que la fin n'arrange pas les choses ! J'adore les happy end, mais alors celui-ci, c'est le meilleur des meilleurs ! Je vous avoue avoir rigolé. C'était la touche de trop car niveau crédibilité......


Voilà, je ne pense pas lire tout de suite les Origines même si j'ai la première partie dans ma pile à lire... Mais je garde espoir de terminer la saga sur une note positive !
Au final, je me rends compte que je cherche de plus en plus des lectures comportant des personnages approfondis et différents de protagonistes déjà croisés dans d'autres histoires...



Une déception ! 



mardi 13 février 2018

Chronique : Brida


Autrice : Paulo Coelho

Editions : J'ai lu

Nombre de pages : 283 pages

Date de sortie : septembre 2011

Prix : 6,10 euros

Résumé :

  "Brida, jeune irlandaise à la recherche de la Connaissance, éprouve depuis toujours le profond désir d’explorer les voies de la magie et de la sorcellerie. Sa quête la mène vers des personnes d’une grande sagesse, qui lui font découvrir le monde spirituel. Elle apprend ainsi à vaincre ses peurs, à croire en la bonté de l’univers, à danser au rythme du monde. Mais l’amour s’en mêle et met Brida face à un dilemme : est-elle prête à tout quitter pour devenir sorcière ?"



Mon avis :

Petit livre que j'avais pris sous les conseils d'une amie, il est resté quelques temps dans ma pal avant que je me sente prête à découvrir l'initiation de Brida... Et si j'ai éprouvé, au début, un certain malaise face à certaines pensées des personnages, la suite m'a totalement convaincue et j'ai finalement adoré ma lecture !!


Je ne pouvais pas dire non à une histoire portant sur l'ésotérisme et la découverte de soi, écrite, de plus, par le célèbre Paulo Coelho ! Je n'avais jamais lu un de ses romans, et j'ai décidé de commencer par Brida car le sujet exploité m'intéresse beaucoup, je suis assez attirée par tout ce qui touche à l'ésotérisme, par les différentes religions et mouvements spirituels ! Je suis loinnnnnn d'être une grande connaisseuse, mais parfois, j'aime bien faire des recherches sur ces sujets ! D'ailleurs, si vous avez des livres à me conseiller, n'hésitez pas !!


Dans cette histoire, nous suivons Brida, jeune femme qui souhaite apprendre la magie, être initiée. Elle demande de l'aide à un magicien vivant en ermite dans une forêt qui accepte de l'aider... Puis, voulant apprendre la Tradition de la Lune, Brida s'engage auprès d'une femme. Ainsi débute son initiation, sa découverte d'elle-même au contact de la nature, des êtres, de la vie... 


C'est un récit très intéressant, Brida pose des questions pertinentes, cherche des réponses, fait des erreurs mais essaie d'avancer malgré la peur et autres angoisses qui peuplent son chemin. Je crois que le point de vue omniscient m'a un peu perturbée ayant les pensées d'un personnage, puis la ligne d'après, les réflexions d'un autre ! En outre, je ne m'attendais pas à des propos aussi spontanés et francs au début de ma lecture. C'est sans doute cela qui m'a rebutée jusqu'au milieu du roman, car ensuite, ma lecture s'est déroulée sans soucis : j'étais captivée !


Une histoire qui change de celles que j'ai l'habitude de lire et j'ai apprécié. Beaucoup ! Les personnages ne sont pas parfaits, ils ont commis et commettent des erreurs, des faux pas qui les font avancer dans leur quête. Certains portent en eux une sagesse incroyable mais n'en restent pas moins humbles, à l'écoute des autres et d'eux-mêmes. Je prenais plaisir à relire des phrases pour mieux m'en imprégner, pour sentir ce petit pincement dans mon coeur qui me disait que j'étais touchée...


C'est en relisant certains passages avec attention que je me suis rendue compte à quel point l'histoire m'a plu et que j'aimerais la relire pour découvrir à nouveau les sensations transmises et mieux comprendre/voir l'évolution de Brida : ses doutes, joies, tristesses, trouvailles et efforts... 


J'ai apprécié la fluidité de la plume de Paulo Coelho, me laisser porter par ce que vivait Brida et les messages parsemés au fil de ma lecture. J'ai très envie de lire L'Alchimiste maintenant, j'ai d'ailleurs lu un extrait en anglais que j'ai très bien compris, alors je suis encore plus motivée et ravie à l'idée de le lire dans cette langue !



Une merveilleuse lecture pour une quête de soi particulière et captivante !


"Chaque jour de l'homme est une Nuit Obscure. Personne ne sait ce qui va se passer à la minute suivante, et pourtant, les gens continuent. Parce qu'ils ont confiance. Parce qu'ils ont la foi."



Et pour terminer, voici une petite interview très intéressante dans laquelle Paulo Coelho expose des idées qu'on retrouve dans Brida, et que j'ai adorée regarder ! Franchement, même si vous n'avez jamais lu cet auteur, regardez cette vidéo, elle en vaut le coup !!!